Etes-vous dans le besoin ?

balance déséquilibrée avec poids

Votre trésorerie vous semble incompréhensible ? 

Votre entreprise est rentable mais vous ne parvenez pas à assurer une trésorerie positive ?

Et si votre besoin en fonds de roulement était trop important ?

Besoin en fonds de roulement : quelques bases…

Le besoin en fonds de roulement, couramment appelé le BFR, résulte en fait d’un certain nombre de facteurs qui l’influencent.

Techniquement une version simplifiée du calcul serait la suivante :

Créances + Stocks – Dettes à court terme = BFR

Ces informations se trouvent dans votre bilan comptable… à l’actif pour les stocks et créances et au passif pour les dettes.

Un problème de besoin ?

Les créances

Les créances (pour l’essentiel l’encours client) sont consommatrices de trésorerie. En quel sens ?

Exemple

Pour mieux comprendre, imaginez que vos clients payent tous comptants. Mais vous leur rendez leur règlement en leur proposant un délai de deux mois. Vous venez de créer une créance client en faisant office de banque !

Ces créances créent donc un besoin de trésorerie qui devra être compensé par un fonds de roulement structurellement suffisant, présent dans l’entreprise, d’où son nom « Besoin en Fonds de Roulement ».

Notre conseil

Mettez en place une relance efficace et structurée afin d’éviter les « files d’attente » qui gonflent vos créances par manque de suivi…

Les stocks

Les stocks sont également consommateurs de trésorerie.

Si vous avez un stock important, vous risquez en effet de créer un besoin de financement qui sera trop lourd pour votre structure, particulièrement si son capital est faible.

Plus vous stockez, plus vous immobilisez votre trésorerie, condamnant l’entreprise à piocher sur ses disponibilités pour satisfaire ce besoin. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entreprises tendent vers un stock zéro.

Notre conseil

Listez dans vos stocks les articles à déstocker. Ce sont ceux qui ne tournent pas, que vous avez oublié ou qui risquent une obsolescence ou de passer de mode.

Ensuite, mettez-les en objectif de vente prioritaire. Développez le réflexe de les proposer à vos demandes clients. Pour les invendables, pensez éventuellement aux « soldes » : parfois il vaut mieux avoir 500 euros sur son compte que 700 euros sur une étagère poussiéreuse.

Les dettes

Les dettes à court terme, qu’elles soient auprès des fournisseurs, de l’administration fiscale (tel que la TVA) ou encore des organismes sociaux (comme l’URSSAF mensuel ou trimestriel par exemple) sont un avantage pour vous : n’étant pas encore payées, elles contribuent à améliorer votre trésorerie.

Par définition, elles réduisent le besoin brut de fonds de roulement.

Notre conseil

Négociez vos délais fournisseurs et optez pour le paiement trimestriel de vos charges lorsque vous avez un « petit » effectif (URSSAF ou Prélèvement à la source).

Pour les entreprises de moins de 11 salariés :

« L’employeur dont l’effectif est inférieur à onze salariés peut, en application du quatrième aliéna du 2 de l’article 1671 du CGI, opter pour un reversement au plus tard le 15 du premier mois du trimestre suivant celui au cours duquel ont eu lieu les retenues, dans les conditions prévues par l’article 357 H quater de l’annexe III au CGI.

Consulter le Bofip

L’option pour le paiement trimestriel est exercée en application de l’article R. 243-6-1 du CSS. Elle vaut à la fois pour le paiement des cotisations sociales et le reversement de la retenue à la source et elle est sans incidence sur l’obligation déclarative mensuelle prévue à l’article 87-0 A du CGI. L’employeur doit formuler l’option auprès de l’organisme de recouvrement des cotisations sociales (URSSAF ou MSA) dont dépend son établissement, par écrit, avant le 31 décembre ou au moment de l’embauche de ses premiers salariés.»

Consulter l’URSSAF pour le paiement trimestriel

Exemple

Imaginons ainsi que vous avez un stock de 50 000 euros et des créances de 70 000 euros.

Vous avez donc un besoin brut de 120 000 euros.

Si vous avez des dettes fournisseurs pour 30 000 euros et des dettes fiscales pour 15 000 euros, votre BFR (besoin en fonds de roulement) est alors diminué d’autant, se portant ainsi à 75 000 euros.

Relativisez vos chiffres…

Attention !

Si vous pouvez demander à votre comptable de vous fournir ces chiffres ou si vous les calculez par vous-mêmes, n’oubliez pas que votre bilan est arrêté à une date donnée !

Application vécue

Une entreprise constate que son BFR est anormalement bas pour le dernier exercice alors que son chiffre d’affaires, et donc son activité, n’a pas varié.

Sa date de clôture est le 30 juin. Or, en 2019, le 30 juin tombe un dimanche.

Tous ses fournisseurs, seront réglés le lundi 1er juillet lorsque les traites se présenteront.

Exceptionnellement, le bilan révélera la présence d’une forte dette fournisseur à cette date précise du 30 juin 2019 qui cumulera plusieurs échéances.

En bref…

Votre BFR influence considérablement votre trésorerie.

Le diminuer peut être une solution pour vous éviter un découvert bancaire structurel.

Afin d’assainir la trésorerie de votre entreprise vous pouvez jouer tant sur la pression de la relance et la réduction de vos stocks, que l’allongement de vos délais de paiement des dettes !

Aller à la barre d’outils