Etes-vous un dirigeant contrôlant ?

mon reflet dans le miroir

Quel est votre comportement au sein de votre entreprise, en particulier si vous endossez certaines responsabilités ? 

Êtes-vous… contrôlant ?

Le niveau de contrôle que vous manifestez peut se catégoriser en trois groupes basiques qui vous font « appartenir » à une typologie de personne :

Seriez-vous abdicrate, autocrate ou démocrate ?

Suis-je abdicrate ?

Mais qu’est ce qu’un abdicrate ?

Le nom « abdicrate » trouve son origine dans le verbe abdiquer. L’abdicrate a une tendance forte à renoncer au pouvoir afin d’éviter la prise de décision. Les responsabilités lui font peur (au sens psychologique du terme).

Quel est le comportement de l’abdicrate ?

Il fuit les obligations qui engagent et cherche souvent à se soustraire à ses devoirs en se déchargeant sur une tierce personne de ce qu’il pourrait (ou devrait parfois) faire.

Souvent l’abdicrate procrastine : il remet à demain ce qu’il devrait faire. « Si je ne contrôle pas, on ne peut pas me faire de reproches », pense-t-il.

Impossible pour un dirigeant, diriez-vous ? Sûr de vous ? Pourtant il existe nombre de dirigeants qui laissent les eaux porter le navire… consciemment ou non !

Notre conseil aux abdicrates

Les peurs que vous avez sont liées à la relation que vous entretenez avec les autres.

De quoi avez-vous peur ?

Peut-être avez-vous tendance à « imaginer » les réactions des autres lesquelles vous pousseraient au conflit.  A cela, deux options possibles :

  • Vous avez raison. Pensez-vous alors que la fuite vous sauvera ? Cette fuite ne risquerait-elle pas d’envenimer la situation par un effet de gangrène ? Ne pas vouloir prendre les rênes est certainement bien plus dangereux. Vous êtes alors comme un piéton au milieu d’une autoroute qui espère que les voitures l’éviteront. Inconfortable comme situation non ?
  • Vous avez tord. Dans ce cas, vous perdez une belle occasion de faire progresser ceux qui vous entourent, dont vous-mêmes.

Reste à vous de trouver ce qui vous a fait tant peur dans votre vie pour que vous soyez dans cette attentisme.

Prenez les choses en main et testez… à petite échelle d’abord puis à plus grande échelle ensuite. Abdiquer n’est pas une solution à tout, le risque étant d’aggraver les choses et de regretter par la suite d’avoir toujours subi….

Suis-je autocrate ?

Qu’est-ce qu’un autocrate ?

L’autocrate est plus connu. Pouvoir, compétition et domination sont ses objectifs. L’autocrate en impose et s’impose comme celui qui a la solution et qui exige qu’on le suive. Pas forcément par méchanceté, simplement parce qu’il ne voit pas d’autres solutions pour être efficace.

Quelques réflexions sur l’autocrate

Mais finalement, en contrôlant au maximum, que cherche-t-il à prouver ?

  • Il est convaincu qu’il est meilleur que tout le monde grâce à son expérience et à son savoir. Alors de quoi a-t-il peur en refusant la liberté ou l’autonomie des autres ? Le risque est qu’il se retrouve seul… Pourquoi le soutiendrait-on ? D’abord, il n’a pas besoin des autres et, de plus, il a une légère tendance à étouffer ceux qui le côtoient…
  • Mais il peut aussi avoir inconsciemment peur d’être pris en défaut. Et si l’excès d’assurance marquait-il une volonté de cacher qu’on ne sait pas tout ? Alors un petit secret à ne dire à personne : vous ne savez pas tout (chut…).

Notre conseil aux autocrates

Laissez les autres s’exprimer. Vous aurez tout à y gagner. L’expérience est constructive pour vous aussi.

Si vous désherbez autour de vous, vous risquez seulement de découvrir tardivement que vous n’avez plus rien. Prenez conscience de toutes ces conséquences, avant que plus rien ne pousse.

Certains vous prendront peut-être en défaut, … c’est le risque ! D’autres, et probablement en bien plus grand nombre, n’en auront que plus de respect pour votre honnêteté. Car finalement l’autocrate parfait fait fuir ! Il est peut-être efficace… mais surtout il n’a que peu d’intérêt pour les autres. Bon technicien, peut-être, mais peu « aimable ». Face à un démocrate, il perdrait les élections… ????

Suis-je démocrate ?

Qu’est-ce qu’un démocrate ?

Enfin, le démocrate (aucun lien avec le parti politique américain, bien sûr !) est celui qui est à l’aise avec le pouvoir. Parfois il donne des ordres, mais il sait aussi en recevoir. Il reste à l’écoute d’autrui.

Oui, il ne sait pas tout, mais  l’autorité ne le rebute pas. Il endosse ses responsabilités lorsque nécessaire, mais est également capable de jouer en équipe.

Un vrai leader qui laisse une libre part à la créativité de ses collaborateurs tout en encadrant et en rassurant.

Comment devenir démocrate ?

L’équilibre n’a pas de recette magique. Soyez attentif aux regards des autres, à leurs remarques, à leur non-dits aussi. Comment vous considèrent-ils ?

Qui suis-je ?

Se connaître et se reconnaître tel que nous sommes est une étape indispensable pour devenir celui que nous voulons être.

Quelques questions de réflexion pour vous accompagner dans cette démarche :

  • Quel visage mettez-vous sur chacun de ces profils (abdicrate, autocrate et démocrate) dans votre parcours ?
  • Si je devais me rencontrer aujourd’hui, que penserais-je de moi ?
  • Est-ce que j’aimerais m’avoir pour collègue ? pour responsable ?
  • Quelles sont mes peurs profondes ? Est-ce que je peux prendre conscience de ce qui m’alimente inconsciemment ?
  • Qu’est ce qui m’a amené à être ainsi ?

L’introspection et l’ouverture sont les deux meilleurs miroirs sur vous…

mon reflet dans le miroir

Les risques pour chaque profil

En résumé quels risques avez-vous selon votre profil ?

Quel impact sur votre entourage ?

Un petit tableau explicite designed by Magesco…

tableau abdicrate démocrate et autocrate

Abdicrate, autocrate ou démocrate, le profil ou la tendance de notre personnalité est un indicateur. Il peut nous aider à une prise de conscience constructive et nous pousser vers l’amélioration.

Le vouloir est la première étape d’une longue démarche, car les habitudes ont la vie dure…

Une explication décontractée en vidéo

Aller à la barre d’outils