Outils de suivi

Les amateurs de bricolage l'ont bien compris  : la réalisation de travaux sera vite limité si l'on ne dispose pas de l’outillage adapté…

Il y a fort à parier que dans le cadre de votre activité professionnelle, vous disposez d'outils précis vous permettant de faire votre job avec une performance et un gain de temps appréciés.

Pourquoi en serait-il autrement avec votre mission de pilotage de l’entreprise ?

boite à outils, ou choisir l'outil de suivi adapté

Quels outils existent ?

De nombreuses solutions logicielles sont disponibles sur le marché. Le basique CRM (Custumer Relation Ship) qui gère vos bases de données clients et/ou la gestion commerciale pour la réalisation de vos devis ou la comptabilité.

Plusieurs concepts ont vu le jour, mais la tendance actuelle est de se tourner vers un ERP (Enterprise Resource Planning) appelé aussi en en Français un PGI (Progiciel de Gestion Intégré). Il s’agit en fait d’un logiciel à « modules ». Il possède une base centrale de données exploitables, selon les besoins, par plusieurs applicatifs que vous pouvez acquérir ou non.

Les marques sont nombreuses depuis SAP, une référence pour les grandes entreprises, jusqu’à EBP, SAGE ou CIEL pour les plus petites structures.

Remarque : si vous avez un expert-comptable, il est possible qu’il vous oriente sur son logiciel. Ce choix lui permettra de vous rendre certains services au besoin…

Quels outils n’existent pas ?

Mais alors pourquoi utilise-t-on excel de partout ?

La réponse est simple, et on peut vous donner pour comparaison la conception d’un siège de Formule 1 appelé baquet pour les connaisseurs.

Il est possible à l’évidence de piloter une Formule 1 avec un siège industriel commun à tous les gabarits. Mais les puissantes poussées du véhicule, les décélérations violentes, ou la prise de virages, exercent une telle pression sur le pilote qu’il est indispensable d’avoir un baquet sur mesure pour faire face à ces contraintes sans douleurs…

Autant dire que la victoire, dans ce type de course, est liée à nombre de facteurs dont l’assise fait partie intégrante.

formule 1 piloter son entreprise

 “Mouler un siège à l’usine, en étant statique, et ensuite utiliser le baquet en pilotant, où l’on bouge beaucoup, sont deux situations très différentes. Au cours de la saison, je demande donc des ajustements çà et là, le plus souvent avec de la mousse (car le carbone est très dur). Il faut faire des compromis, car la mousse absorbante est lourde, et nous voulons la voiture la plus légère qui soit. En fait, c’est un processus continu, qui dure toute la saison.” Nico Rosberg  Vice-champion en 20142015 et champion du monde en 2016 de F1 (source Eurosport.fr) - (C'est nous qui soulignons.)

Nous apprécierons dans ce commentaire la notion de compromis ! Vos besoins en entreprise peuvent, certes, être comblés par un logiciel standard. Mais… le standard ne s’adaptera pas à vous ! C’est à vous de le prendre tel qu’il a été conçu : pour une moyenne de besoins estimés par l’éditeur.

Les risques ?

  • Un inconfort évident au minimum.
  • Un outil que vous n’utiliserez pas correctement parce que vous n’en connaissez pas les méandres.
  • Un besoin non satisfait qui peut avoir des conséquences dramatiques (nous parlons bien d’un besoin et pas seulement d’un luxe de graphisme par exemple).
  • Une information mal interprétée qui risque de vous faire prendre de mauvaises décisions, le fameux paramètre caché que vous ne maîtrisez pas.

Nous restons convaincus que, si le logiciel standard reste un incontournable, il n’en faut pas moins une extension personnalisée qui vous corresponde, que vous contrôlez et qui doit être adaptée à votre niveau de maîtrise de l’outil.

Remarque : de nombreuses SII vous proposerons des solutions logicielles qu’elles personnalisent par de la programmation. Tel n’est pas notre cas car nous considérons que chacun a son métier. Le nôtre étant, dans ce cas et en amont, de définir le besoin en gestion, lequel génère une application créée par la SII en question.

Ce que vous propose MAGESCO

Pour vous donner les moyens de prendre les bonnes décisions, vous devez avoir les outils adaptés. A ce stade de la captation d’informations, on va s’intéresser sur la pertinence de l’information dont vous avez besoin.

Notre méthode est de toujours partir d’un document vierge que nous créons pour vous ou d’un support que vous utilisez déjà pour l’améliorer. Cela sous-entend qu’en amont on retrouvera l’échange avec vous pour s’imprégner de vos impératifs et de vos aspirations. Cette construction d’outils reste, comme le siège de F1, une personnalisation de votre projet pour fournir l’information nécessaire au pilotage. Un des critères fondamentaux est de s’assurer que vous compreniez bien les paramètres utilisés pour en tirer les bonnes conclusions et trouver le bon compromis.

L’outil est donc un moyen de réaliser le pilotage qui doit passer par une maîtrise de ces paramètres, alliant souplesse et pragmatisme. Il est également en adéquation avec votre niveau de compétence informatique (allant de simples additions à des formules plus complexes).

C’est au moment de sa conception, qu’il faut envisager la modularité pour que demain vous puissiez aussi le faire évoluer en fonction de vos besoins, et ce point reste un élément crucial de notre accompagnement. Souvent la formule primaire vient se consolider avec le temps pour donner une pleine performance évolutive.

Ni trop, ni pas assez…

A l’évidence, nous ne sommes pas des programmateurs sur Excel, bien qu’il nous soit possible de vous donner ce type de prestation si nécessaire avec la mise en place de macro. Mais nous mettons un point d’honneur à concilier la compétence en techniques de gestion, avec les bonnes questions, pour trouver un moyen de mettre en œuvre un outil personnalisé qui répond à vos attentes !

 

Aller à la barre d’outils